Victimes: 027 607 31 00
Auteur-e-s: 027 322 99 86
Victimes: 027 607 31 00
Auteur-e-s: 027 322 99 86

Mariages forcés 10/10

Mariages forcés de personnes mineures : comment sont-ils traités en Suisse ?

De plus en plus fréquents, les mariages forcés de mineur-e-s sont un sujet brûlant d’actualité. Ils représentent près de 30% des cas totaux recensés. Depuis 2013, avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les mariages forcés, les moins de 18 ans ne peuvent plus se marier en Suisse. Divers aspects légaux peuvent toutefois compliquer la situation des mineur-e-s qui subissent un mariage, notamment si l’union a été conclue à l’étranger.

Même si l’union est en principe annulée, une pesée des intérêts permet parfois de la maintenir. Très contestée, cette disposition montre que la Suisse n’a pas encore de pratique unifiée concernant les mariages des personnes mineures. Autre élément problématique : dès qu’un-e jeune atteint sa majorité, le mariage est validé. Si celui-ci est forcé, l’annulation est possible tout en étant complexe  (voir fiche 7).

D’autres aspects émergent également depuis quelques années en Suisse : la contrainte au mariage des personnes handicapées et homosexuelles. Les parents cherchent à garantir que quelqu’un s’occupera à long terme de la personne concernée par un handicap ou à endiguer un comportement jugé déviant.

Bonne lecture avec la fiche ci-contre qui vous en apprendra plus !

 

Fin de la campagne d’information sur les mariages forcés

Le 25 novembre 2019, l’OCEF avait lancé une campagne d’information pour les professionnel-le-s autour des fiches créées par le Programme fédéral de lutte contre les mariages forcés. Après une année de diffusion, cette campagne touche à sa fin en cette nouvelle Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Nous espérons que les informations reçues vous ont été utiles. Toutes les fiches de la série restent consultables ici

 

Publié le 25 novembre 2020

Témoignage

On a décidé de vivre ensemble et le cauchemar a commencé. Il m’a fait couper les ponts avec tous mes amis, puis après ce fut le tour de ma famille, petit à petit je me suis retrouvée complètement seule. www.violencequefaire.ch
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok